Réveillez-vous, les Gueux !

Réveillez-vous, les Gueux ! Le grand chambardement arrive !

Dans une conférence tenue à Bruxelles, le 18 juin 1894, Élisée Reclus faisait, avec des termes passionnés, l’éloge de l’Anarchie. « …De tout temps il y eut des hommes libres, des contempteurs de la loi, des hommes vivant sans maître de par le droit primordial de leur existence et de leur pensée. Même aux premiers âges nous retrouvons partout des tribus composées d’hommes se gérant à leur guise, sans loi imposée, n’ayant d’autre règle de conduite que leur « vouloir et franc arbitre », pour parler avec Rabelais, et poussés même par leur désir de fonder la « foi profonde » comme les « chevaliers tant preux » et les « dames tant mignonnes » qui s’étaient réunis dans l’abbaye de Thélème… »

N’en déplaise à monsieur le Président, à toutes les Ministres et tous les Ministres et autres membres du gouvernement Français, les Gilets Jaunes, qui depuis des mois, semaine après semaine font face à « l’ordre établi » ne sont pas des riens, ne sont pas des inutiles et encore moins de la racaille.

Les nommer des Gueux serait plus correct ; Oui ! Ils sont les misérables des temps modernes, ils sont ceux que l’économie globalisée éjecte du système, ils sont ceux qui de plus en plus souvent sont abandonnés par les gouvernements, ils sont ceux qui en ont ras-le-bol de payer les frais et qui n’acceptent plus de voir des immigrés arriver en masse, des immigrés n’ayant jamais travaillé et qui probablement ne travailleront jamais, recevoir toutes les aides financières et autres imaginables.

Depuis des mois, le gouvernement essaie, par le biais du ministère de l’intérieur publiant des chiffres erronés loin en dessous de la réalité de minimiser l’ampleur du mouvement.
Depuis des mois, le gouvernement essaie, par tous les moyens médiatiques disponibles, de discréditer le mouvement, en l’accusant de racisme, d’antisémitisme, d’islamophobie etc., aux dernières nouvelles il serait même responsable d’une remontée du nombre de décès par accidents routiers…

Rien n’y fait ; le mouvement, bien que gangréné par des groupuscules extrémistes, fait tache d’huile, et il semble indestructible, même la répression policière d’une violence rarement atteinte en France, ne semble pouvoir le freiner et encore moins le stopper.
Les manifestations hebdomadaires sont également une réponse cinglante à la haine que Monsieur le Président porte ouvertement contre le peuple Français.

Oui, monsieur le Président, le peuple a pris conscience que la « machine » républicaine ne tourne plus correctement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s